« La Consommation », une oeuvre de 2012, mais toujours actuelle

Par défaut

Prenons l'art 2012 vue totale

La Consommation

« Junkfood »

Structure en bois, bâches, encombrants

200 x 200 x 200 cm

« La Consommation » est une œuvre qui pointe d’une manière ludique la société du jetable d’aujourd’hui.

L’œuvre représente un énorme hamburger, qui, au lieu d’avoir une garniture de viande et d’autres salades, nous montre les déchets de notre temps.

J’ai choisi le hamburger pour son défaut de ne pas être nourrissant : on l’absorbe en trois bouchés et on n’a pas le sentiment d’avoir mangé… « junkfood ».

Aux Mureaux (78) l’œuvre est devenue interactive!

La Consommation persbericht 09-2012

Publicités

L’Exposition « Rencontres »

Image

bollenveld ed galerie In de Molen ed galerie vlag ed les artistes ed met werk van Hans Gussekloo ed met werk van Maarten Wijnaendts ed muur met hans werk ed overzicht ed

Une très belle rencontre, qui a donné une exposition avec une harmonie exceptionnelle de couleurs et de formes. Les peintures de Hans Gussekloo http://www.gusart.nl, les dessins au crayon de Maarten Wijnaendts http://www.wemwe.nl et mes sculptures et installations se marient vraiment bien. Au vernissage Wierd Wagenmakers a présenté les trois artistes: il a parlé du travail intuitif, des œuvres avec plusieurs profondeurs et de la poésie. Trois éléments que nous avons en commun. C’était un moment fort! Notre travail est tellement différent mais se miroite, se complète et se renforce mutuellement.
L’exposition est ouverte jusqu’au 1 juin 2014 inclus: venez profiter des tulipes, de la mer et des arts à Wassenaar, Pays Bas.

Rencontres

Image

Rencontres

Vernissage de l’exposition « Rencontres » samedi 3 mai à 16h, Galerie « In de Molen », centre ville, Wassenaar, proche de La Haye aux Pays-Bas.
Avec des dessins de Maarten Wijnaendts van Resandt http://www.wemwe.nl/, des peintures de Hans Gussekloo http://www.gusart.nl/ et des sculptures de moi-même. J’y présente quelques Masques Torse et ma nouvelle série « Transparences – Murmures » (article précédent).

 

TRANSPARENCES – MURMURES / DOORZICHTEN – FLUISTERENDE MUREN

Par défaut

Transparence 1 ed Transparences 2 ed Transparences 3 ed Transparences 4 ed Transparences 5 ed Transparences 6 ed

  Le texte en français se trouve après le néerlandais!

In deze nieuwe serie beeld ik de muur uit als een element dat meer verraad over degene die hem bouwt dan dat de bouwer zich erachter kan verschuilen. De muur heeft op vele plekken doorkijkjes, je word nieuwsgierig naar de andere kant. We bouwen vaak een muur, al of niet letterlijk.

Een muur als afscheiding, een muur om te beschermen, om buiten te sluiten, een muur om te verbergen; er worden veel redenen gegeven om muren te bouwen. Maar een muur kan ook uitnodigend zijn, nieuwsgierig maken om eroverheen of erdoorheen te kijken, om kennis te maken met “de andere kant”.

Een muur kan een drager van boodschappen zijn. Tegenwoordig worden er vaak tekeningen gemaakt op muren, al of niet legaal. Graffiti en tags zijn niet meer weg te denken uit het tegenwoordige stadsbeeld. In dat geval is de muur een middel.

Ik wil graag de muur als communicatieve eenheid zien. Een muur waar geen binnen en buiten aan afgezien kan worden. Waar men aan beide kanten evenveel bescherming kan zoeken, eigenlijk een gelijke doorkijk heeft. Ook zijn er overal, fluisterend, boodschappen, briefjes, tekens, vormen te zien, die de kijker aan het denken kunnen zetten over het gebruik van de muur in onze samenleving en de gevoelens die een muur kan oproepen.

Transparantie: een woord dat op vele lippen ligt tegenwoordig. De behoefte aan transparantie is enorm in een wereld die steeds complexer is, waar openheid en eerlijkheid steeds vaker idealistische waarden blijken en waar de poëzie niet altijd deel uitmaakt van het dagelijks leven.

 

“Transparences – Murmures”

  Ma nouvelle série « Transparences – Murmures » montre un mur étant un élément qui parle du constructeur plutôt que de donner un lieu de refuge. Ce mur est transparent par endroit et invite à visiter l’autre coté.

Nous construisons souvent des murs, réels ou symboliques.

 Un mur comme séparation, un mur pour protéger, pour exclure, un mur pour cacher ; différentes raisons peuvent mener à la construction d’un mur. Et un mur peut aussi nous rendre curieux, nous inviter à voir au-delà ou à travers, pour faire connaissance avec « l’autre côté ».

 Un mur peut être porteur de messages. Aujourd’hui on fait partout, légalement ou pas, des dessins et gribouillis sur les murs. Graffiti et tags font partis de l’image de la ville. Le mur devient un moyen, un médium.

 En tant qu’artiste j’aimerai voir ce mur comme une unité de communication. Un élément construit en absence de sentiment de dedans-dehors. Un mur qui donne autant de protection des deux côtés, qui pourrait être même entièrement transparent.

Un mur qui nous apporte, murmurant, des messages, des petits papiers, des symboles, des formes, qui font réfléchir sur les murs existants dans notre société et sur ce qu’ils peuvent évoquer.

 Transparence : un mot très en vogue actuellement. Le besoin de transparence est grand dans un monde toujours plus complexe, où la sincérité et l’honnêteté paraissent être de plus en plus souvent des valeurs idéalistes.

 Et un monde où la poésie ne fait pas forcément partie de notre quotidien.

 

Fil Rouge, Résidence d’Artistes à Triel sur Seine

Image

Fil Rouge, Résidence d'Artistes à Triel sur Seine

Dans un lieu insolite, une péniche au bord de Seine, vous pouvez venir participer à cette semaine intense de création. Bien-sûr vous pouvez aussi simplement passer nous rendre visite et échanger sur l’art en buvant un café 🙂 BIENVENUE! entrée libre. Exposition vendredi 11 avril à partir de 18h.

http://lourdeslandmannmalpica.over-blog.com/2014/04/fil-rouge-2014-dans-5-jours.html