Recylc’Art dans le OFF d’un colloque !

sticky

Comme artiste-associée du reseau international ACEI (Adolescence Contemporaine et Environnement Incertain, https://adolescencecontemporaine.org/le-reseau/ ) je suis partie à Milan pour organiser deux jours d’atelier OFF. C’était dans le cadre d’un colloque à l’université Bicocca avec le thème « Imaginaire adolescent, adolescents imaginaires ».

Entre les conférences, les tables rondes et les ateliers de communications j’ai demandé aux participants de laisser une trace de leur ressenti et/ou de leurs pensées par rapport au colloque. Ces traces ont été tirées sur des ‘regards’, ces verres de présentation de montures de lunettes que j’utilise en Recycl’Art pour créer des oeuvres très diverses.

Une bonne centaine de ‘regards’ ont été utilisés pour finaliser le magnifique oeuvre collective « Regards hors cadre », qui restera visible dans l’université à Milan.

Quelques phrases-après-dessin et un témoignage :

  • Être l’opposé que ce qu’on a envie d’être
  • La tâche noire, c’est la graine, qui fait pousser des branches : le vécu des adolescents qui se croisent, se partagent, échangent. Ce ne sont pas des lignes droites, mais plus des lianes
  • Laisser l’adolescent libre de s’égarer
  • Toutes les couleurs de l’adolescence, plein de nuances
  • Rêver d’un autre monde
  • Crie et dé-formation

 » C’est vraiment bien de faire (re)trouver le plaisir de l’expression et de la création. Et en plus en art de la récup et du détournement des objets ! Merci beaucoup. « 

Vous aussi vous avez envie d’un atelier OFF pour votre colloque ? Contactez-moi !

kattartls@gmail.com

Un masque n’en vaut pas un autre

sticky

Des masques, on en voit partout aujourd’hui. Je parle des masques portés devant le nez et la bouche, bien entendu. Ce masque que j’ai tendance à oublier en partant de la maison. Ces masques qui déshumanisent un peu notre société. Ma série de masques de torse parle plutôt de la question « être ou paraître? ». Un coté qui montre notre surface, un autre coté qui exprime notre intérieur. La série a commencé avec « Némésis, de la juste colère » qui montre un coté très doux et exprime avec les papiers froissés tout un autre sentiment. Le masque « Ananké, déesse de l’inévitable » clos cette série. Avec ses plumes et la poésie elle est toute prête à s’envoler. 9 exemplaires sont encore disponibles aujourd’hui. Regardez le diaporama pour faire connaissance avec eux. Et dites-moi ce que vous en pensez.

Votre médecin vous a prescrit une visite guidée au musée ?

Par défaut

J’aimerai partager avec vous un article qui m’a vraiment enthousiasmé. Les auteurs parlent de « l’art qui guérit », de « l’invitation à la beauté » et de « la muséothérapie ».

C’est une amie de longue date (on s’est rencontrées à l’Ecole du Louvre en 1992), qui m’a montré que mon envie de passer par l’art et la beauté pour un réel bien-être est déjà une réalité scientifique et c’est elle qui m’a envoyé cet article si intéressant.

Alors, de quoi ça parle ? En bref :

Pierre Lemarquis, neurologue, partage ses analyses scientifiques, cognitives et hormonales et des recherches sur le fonctionnement du cerveau, qui démontrent scientifiquement ce que d’autres affirmaient déjà : « l’art/la culture fait du bien ».

Laure Mayoud, psychologue clinicienne et professeure d’université, préconise deux procédés d’introduction d’art dans l’accompagnement des soignés. On peut passer par une prescription culturelle, une proposition de consulter un poème, un tableau, un livre, spécialement choisi par la personne soignée et encadré par le soignant. Mais on peut aller plus loin et constituer des artothèques dans l’environnement hospitalier ! Pour le plus grand bonheur des patients et des soignants.

Nathalie Bondil, directrice du musée et des expositions à l’Institut du Monde Arabe, nous partage son expérience du Musée de Beaux-Arts à Montréal au Canada, là où les recherches appuient également l’impact positif de l’art sur la psyché humaine. Elle a commencé des collaborations entre le lieu culturel et des associations et autres organismes spécialisés pour proposer de projets de santé ! Une prescription d’une visite de musée gratuite est encore du rêve en France, mais bien réel au Canada et en Belgique !

Je suis très heureuse de lire qu’un changement de vision s’opère, qui fait évoluer les idées autour des possibles au sein d’un espace culturel. Oui, la culture est essentielle ! Elle doit bien habiter cette place essentielle au cœur de notre société si bouleversée actuellement.   

L’article en question :

Pour aller plus loin :

http://www.linvitationalabeaute.org/sinviter-a-la-contemplation-de-la-beaute-pourquoi-est-ce-un-remede/

https://www.sitem.fr/conferences/le-musee-therapeute/

https://journals.openedition.org/ocim/1896

It’s almost winter ! C’est presque l’hiver !

Par défaut

On tourne en rond – We go in circles

C’est presque l’hiver et quand les fêtes de fin d’année approchent j’ai toujours envie de me replier un peu sur moi, de m’enfermer dans mon atelier et de classer mes œuvres. Je les tire de leur cachette, les regarde et essaie de trouver un endroit qui les met en valeur. Bien-sûr je n’ai pas assez de murs, pas assez de socles, pas assez d’espace pour les exposer toutes au même temps. Alors je commence à concevoir un catalogue, un nouveau catalogue ! Je suis ravie de vous le présenter : https://www.calameo.com/read/001423282aca13c08e403

Cliquez et feuilletez tranquillement. Vous pouvez me contacter pour un rendez-vous dans mon atelier, laisser un commentaire pour me faire part de vos réflexions, m’envoyer un message pour commander ou simplement discuter… A bientôt !

It’s almost winter and when the holidays approach I always feel like retreating a bit, locking myself in my studio and sorting out my artworks. I pull them out of their hiding place,

look at them and try to find a place that will show them off. Of course I don’t have enough walls, not enough pedestals, not enough space to exhibit them all at the same time. So I’m starting to design a catalog, a new catalog! And I am delighted to present it to you: https://www.calameo.com/read/001423282aca13c08e403

Click and browse. You can contact me for an appointment in my studio, leave a comment to tell me your thoughts, send me a message to order or just chat… See you soon !

Pas de « Atelier-Portes Ouvertes »? Alors un catalogue!!!

Par défaut

Tout était préparé, les oeuvres bien sélectionnées, et la Covid nous a obligé à garder les portes fermées… même de mon atelier. J’ai décidé d’éditer un catalogue de mes oeuvres qui viennent alors à vous, sous forme numérique en cliquant sur le lien : https://fr.calameo.com/read/0014232822dc7a1f43f62

Bonne visite ! Et j’espère vous voir bientôt dans mon atelier, ouvert sur rendez-vous !

Aujourd’hui / Vandaag 2020

Par défaut

Dans quel monde nous nous trouvons aujourd’hui? Quels changements devons nous intégrer? Quels événements m’ont bousculées dernièrement? Comment s’exprimer quand les mots ne suffissent pas?

In wat voor wereld leven we momenteel? Welke veranderingen moeten we integreren?Welke gebeurtenissen hebben me van mijn à propos gebracht? Hoe kan ik me uitdrukken als woorden niet volstaan?

Givré I et II, techniques mixtes sur toile, 100 x 81 cm

J’ai crée ces deux tableaux dans mon atelier pendant le confinement. Questionnement: Dedans-dehors? Proche-loin? Couleurs? Sentiments? Nature?…

Deze twee schilderijen heb ik gemaakt in mijn atelier tijdens de Corona-lockdown. Opkomende vragen: Binnen-buiten? Dichtbij-ver af? Kleur? Gevoel? Natuur?… De franse titel « Givré » wil zeggen « Berijpt », maar tegelijkertijd ook « Gestoord ».

Quand j’ai passé plusieurs semaines aux Pays-Bas, loin de mon atelier, j’ai expérimenté avec des laines, des petits tissages, inspirés de la nature environnante. / / Ik heb een aantal weken in Nederland doorgebracht, ver van mijn atelier verwijderd. Daar heb ik geëxperimenteerd met weven en zijn deze werkjes ontstaan. Ze zijn geïnspireerd door de Oost-Nederlandse natuur.
Couleurs-Colère, acryl et encres sur toile, 100 x 81 cm

Et puis le 4 août: en fin d’après-midi les nouvelles annoncent une explosion au Liban, mon pays d’amour, le centre-ville de Beyrouth est à moitié détruit. Ce n’est pas croyable, pas entendable; une colère, un sentiment d’impuissance et les larmes montent, ce n’est que plusieurs jours plus tard que j’arrive à m’exprimer sur une toile: les couleurs de la vie sont couvertes par des coulures de colère et des larmes de sang. Le lendemain je rajoute, je dessine, trait par trait la couleur verte de l’espoir.

En dan is het 4 augustus en het nieuws bericht aan het einde van de middag een enorme explosie in Libanon, land van mijn liefde, het oude centrum van Beyrouth is voor de helft verwoest. Dit is ongelooflijk, onaanvaardbaar; woede, een gevoel van onmacht en tranen stromen. Pas dagen later kan ik dit op een doek uiten: de kleuren van het leven zijn bedekt met de kleuren van de woede en de tranen van bloed. De volgende dag voeg ik toch, streep voor streep, het groen toe, de kleur van de hoop toe.

Décalogue, acryl sur papier sur toile, 80 x 70 cm

…..tu ne tueras point…. tu ne déroberas point, tu ne convoiteras point….la maison de ton prochain….

…..gij zult niet doden….gij zult niet stelen….gij zult uw zinnen niet…..op het huis van een ander zetten…

Fil Rouge à la Madeleine, Paris

Par défaut

Pendant le mois de novembre le Collectif évolutif d’artistes en mouvement Fil Rouge (dont je fait partie) a organisé dans la Salle Royale de l’église de la Madeleine à Paris une exposition immersive avec le titre: « Contrastes ».

Fil Rouge a proposé un parcours allant de la matière vers la lumière. Le visiteur est invité, tel un spéléologue, à avancer dans le processus de la création artistique faite de la matière première que l’artiste travaille en interaction avec les couleurs, les émotions, la lumière, l’équilibre, le message, et la recherche de l’harmonie.

Chaque artiste a son matériel et ses pratiques de prédilection et symbolise, par ses créations, des éléments tels que la terre, l’eau, l’air, le feu, le bois, le plastique et le métal. Tous ces éléments tissent autour des créations collectives du Fil Rouge des installations surprenantes, en décalage avec les expositions académiques.

Nous étions 10 artistes du collectif à présenter nos œuvres individuelles et également nos œuvres collectives et la danseuse Youl nous a rejointe pour 2 représentations. Elle a fait vivre notre oeuvre collective « Robe Harmonie » ! Voici un aperçu de l’exposition:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Merci aux 10 artistes exposées qui se sont tellement investies :

Daniella Coelho    Lourdes L     LS (Ellès KATTAR)   Maureen Correa-Watson    M.elle.   Sia Sarima   Sylviane Patron    Tatiana Oléa    Véronique Dabadie    Zaz

 CONTRASTES est né d’une idée originale des conceptrices de l’exposition Lourdes L et Tatiana Oléa.

Merci à Sia Sarima, qui a réalisé cette petite vidéo pour présenter mon oeuvre « Arbre de Joie »

Et n’hésitez pas à suivre ou vous abonner à la page Facebook de Fil Rouge

 

Regard(s), ma nouvelle exposition à Paris

Par défaut

Le mois de novembre est parsemé d’expositions !

Pour commencer je vous invite à venir coté Saint Lazare pour mon exposition personnelle dans les bureaux d’Ethiea Gestion. Je suis ravie de pouvoir y montrer 3 séries crées ces dernières années: « Etre et paraître », « Transparence » et « Regards ».

Toutes les informations sur l’affiche ci-dessous! A bientôt!

ETHIEA GESTION affiche nov 2019